j

Lorem ipsum dolor amet, consect adipiscing elit, diam nonummy.

Follow Us

Search

Équilibrer le taux de sucre dans le sang avec l’index glycémique

Si vous n’êtes pas atteinte de diabète mais que vous êtes sujette aux fringales, aux coups de fatigue ou bien que vous ressentez souvent des envies sucrées, c’est surement parce que votre alimentation ne permet pas à votre glycémie de se stabiliser !  Pour les quelques-unes d’entre-vous qui vivraient dans une zone jusqu’ici dénuée de connexion internet, télévisée ou radio, lindex glycémique (ou « iG ») est un peu la grande star du moment. On vous explique. 

Par Marie-Lou Héluin 

Pour aller droit au but, il s’agit d’un outil de mesure utilisé pour évaluer la capacité d’un aliment  élever le taux de sucre (glycémie) dans le sang. Les micro-nutriments naturellement présents dans tout ce que vous ingérez sont dégradés par l’organisme puis assimilés dans le sang sous forme de glucose. Ce mécanisme naturel provoque un pic de glycémie dont l’amplitude et la vitesse varient en fonction des aliments consommés. Plus l’iG est haut, plus le taux de sucre augmente rapidement. Pour utiliser et distribuer correctement le glucose, le corps libère de l’insuline dans la circulation sanguine. L’insuline est une hormone excrétée par le pancréas qui aide à répartir le glucose dans les cellules pour abaisser le taux de sucre dans le sang et ramener le corps à un état d’homéostasie (un état stable).

Une partie du glucose consommé sera utilisée pour produire de l’énergie et garantir le bon fonctionnement du cerveau, des organes vitaux et des muscles sous forme de glycogène. L’excès, de glucose sera directement stocké dans nos reserves via l’insuline pour une utilisation future, sous forme de triglycérides : c’est-à-dire.. DU GRAS (du mauvais gras, donc, celui que l’on stocke !).
Un repas trop riche en sucres obligera le corps  produire de l’insuline en quantité excessive. Ces hypoglycémies réactives ont pour conséquence de faire baisser fortement et trop rapidement le taux de sucre dans le sang. Cependant, la surproduction d’insuline persistera encore plusieurs heures après que le glucose ait été entièrement digéré, entraînant une baisse de la glycémie générale en dessous d’une plage normale. Privé de sucre, le corps pourra ressentir du stress, des vertiges, de la fatigue, des difficultés de concentration et surtout de faim après les repas. C’est à ce mécanisme que fait en réalité référence l’expression “le sucre appel le sucre”.

 

Parmi les aliments à indice glycémique élevé : 

Les biscuits sucrés et tous les produits transformés, l’avoine, la banane trop mûre, la pomme de terre, le riz, le millet, le blé, la farine de blé blanche, la betterave cuite, les figues séchées, la pastèque, le litchi, les dattes, la bière, les flocons de maïs…

 

Attention il ne faut pas bannir les aliments à I.G élevé, et certains sont même excellents sur d’autres aspects nutritionnels. En revanche tenez-vous en à une consommation modérée et veillez à ne pas cumuler plusieurs sources de glucide à I.G haut dans un même repas. 

Leave a Comment