My Beautyfuel Fred

frederique portraits4.JPG

Naturelle et lumineuse, Frédérique Verley (rédactrice en chef beauté du Vogue Paris) est une des rares personnes que j’ai eu la chance de rencontrer qui représente pour moi la beauté, la douceur, l’intelligence et la grâce. Lors de notre rencontre, j’ai été interpellée par son énergie magnétique, son intérêt pour la cause animale et son sourire qui illuminerait une assemblée. Elégante, rayonnante et cérébrale, Frédérique nous a ouvert les portes de son petit cocon parisien. Rencontre avec une femme solaire, rare et inspirante.

A propos de la beauté…

J’ai un rapport assez holistique à la beauté. Pour moi, tout rentre en ligne de compte et se reflète sur l’enveloppe externe : le sommeil, l’activité physique, la sérénité et la nutrition. Si l’un est déficient, notre énergie diminue, le corps se ramollit ou se coince, les traits se durcissent, la peau manque d’éclat. La nutrition a bien évidemment un rôle capital à jouer, puisque c’est notre fuel cellulaire. Ce sont les nutriments qui conditionnent toutes nos réactions biologiques, notre état de santé, notre niveau d’énergie et notre humeur.

La ville ou la nature ?

Je suis clairement une fille de la nature. Je finis par m’étioler en ville. Ma maison bretonne est située à flanc de falaise et surplombe la mer. Je me sens parfaitement dans mon élément entre les ondes telluriques et l’air iodé. J’arrive souvent vidée sur place, après des semaines intenses à Paris et je sens physiquement mes batteries se recharger. Je marche pieds nus chez moi et j’adore jardiner les mains dans la terre. Sans gants évidemment, pour rester connectée à la nature, même si mes ongles en pâtissent souvent…

Ce qui la rend belle..

La gentillesse et la bienveillance des gens qui m’entourent. Tout comme l’amour des animaux qui m’apaise, me réénergise et me fait rayonner. Si on m’enlève ces paramètres, je dépéris clairement.

Le secret de son rayonnement...

Je pratique 30 minutes de Qi Gong tous les matins, 1 heure de fitness le samedi et 1 heure de hatha yoga le dimanche. Le weekend, je marche aussi beaucoup avec mon chien. Et j’essaie de méditer par tranches de 20 minutes dès que je peux (dans mon bain, dans l’avion, sur un rocher en Bretagne), en chantonnant des mantras tibétains pour me calmer quand la pression monte. Côté alimentation, je suis quasi végétarienne. Je ne mange pas de viande, ni de volaille (la souffrance animale m’est intolérable), de moins en moins de poisson (pour les mêmes raisons). Mais je ne suis pas (encore) vegan car je consomme des œufs et du miel par exemple, mais toujours bio évidemment et provenant de petits producteurs. Je connais mon poids de forme et j’essaie de ne jamais le dépasser de plus de 3 kg. Même s’il est vrai qu’en mangeant essentiellement végétal, il est assez facile de ne pas grossir.

Ce qui la rend heureuse...

Etre chez moi en Bretagne, entourée de mes animaux, après une période de stress intense à Paris. L’effet de contraste joue aussi beaucoup je trouve… Sans la vie parisienne, je ne savourerais probablement pas autant mes parenthèses bretonnes.

Sur son rituel matinal...

  Frédérique en compagnie Whitus

Frédérique en compagnie Whitus

En semaine, après mon Qi Gong, je sirote juste un smoothie vert : concombre + pomme + pousses d’épinard + persil + poudre de pois + spiruline + chlorella + matcha + curcuma. Le week-end, c’est plutôt fruits avant le sport et j’enchaine sur le fameux  "Overnight Chia Pudding au matcha" (la recette de votre site) que je mixe avec des céréales germées et des superfruits (baies de goji, cranberries..) ou alors du pain Essene aux céréales germées avec de la crème de sésame et un thé vert.

A propos de son engagement pour les animaux...

Depuis 4 ans, avec 5 autres bénévoles, nous sauvons des animaux via Sauvade, une association qui récupère les chiens et chats abandonnés à la Réunion, les soigne et les rapatrie en métropole pour qu’ils soient adoptés. Pour l’instant, nous en avons fait adopter 2700. Mais nous aimerions tellement faire plus car sur l’île, c’est le moyen-âge du bien-être animal : 10.000 animaux de compagnie y sont euthanasiés chaque année. Et pourtant, ce sont vraiment des amours qui ne demandent qu’à être aimés.

Moi qui fais un métier relationnel, plutôt basé sur l’apparence, j’ai besoin de me rendre utile au quotidien, d’avoir une activité parallèle qui a du sens. Etant fan d’animaux depuis toute petite, aider une association de sauvetage m’a paru une évidence. A chaque animal adopté, c’est du bonheur en plus qui me donne de l’énergie…

On peut nous suivre sur @assosauvade

Pour suivre Fréderique sur instagram @frederiqueverley

Merci Frédérique, c’est pour toutes ces raisons et pleins d’autres que MYBEAUTYFUELFOOD t’aime.